1

123cie, spécialiste en prévoyance

prevoyance lausanne

La sécurité sociale est un bien commun

La sécurité sociale, il est utile de le rappeler, est née, dans le contexte de la législation sociale, de la nécessité de protéger l'œuvre comme un moment d'équilibre entre le progrès et la volonté de la préserver.  Elle répond à la nécessité de créer une protection pour les travailleurs qui ont été placés dans le besoin (puis progressivement étendus à tous les producteurs de revenus du travail) et qui se trouvent dans des conditions de besoin pour des événements qui nuisent à leur capacité à travailler et/ou à produire de la richesse. 1793 a vu le début de ce besoin dans la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen en France, ainsi que sa première confirmation concrète dans la législation sociale des différents pays européens pendant la période allant des dernières décennies du 19e siècle au début du 20e siècle.Dans les droits de sécurité sociale, le citoyen est considéré en fonction de sa qualité (réelle ou potentielle) de producteur de revenus du travail ; l'objet de la protection est l'absence (partielle ou totale, temporaire ou définitive) de ces revenus ; le besoin est satisfait par un transfert de richesse qui remplace partiellement ou totalement le revenu perdu ou non acquis.  Au contraire, dans le domaine des droits sociaux, le citoyen est considéré comme une personne humaine ; l'objet de la protection est de promouvoir l'utilisation de services économiques et/ou de services aptes à prévenir la génération de besoins ou à assurer leur satisfaction.

En 1883, sous le règne de Guillaume Ier, le chancelier Bismarck introduit la première forme d'assurance sociale, reliant ainsi son nom (d'où le modèle dit bismarckien) à un phénomène (celui de la sécurité sociale) qui aurait été beaucoup moins efficace que celui auquel il avait consacré toute son existence (l'Empire prussien.En Italie, la sécurité sociale émergera quelques années plus tard, l'Etat estimant pouvoir ancrer la nécessité de la sécurité sociale par la mutualité volontaire, la législation sociale prend un nouvel élan : la loi n.  1473/1883 reconnaît juridiquement le Fonds national d'assurance contre les accidents du travail des travailleurs, qui, par un accord avec certains établissements de crédit, a introduit une première assurance facultative ; la loi no 148/1893, sur la police des mines, carrières et tourbières, fixe quelques premières règles de protection réelle du travail ; la l. n. 243/1893 établit, même si ce n'est que pour les gens de mer, la première assurance obligatoire ; cependant, l'acte de naissance de la sécurité sociale dans notre pays doit encore attendre cinq ans ; en effet, avec la loi n. 80 du 17 mars 1898, l'assurance obligatoire des travailleurs contre les accidents du travail fut introduite.  La loi a connu une longue période d'exode due non seulement à l'opposition de ceux qui craignaient des charges trop lourdes pour l'entreprenariat national naissant, mais surtout à la difficulté de se concentrer sur la base théorique de l'institut, afin de charger l'employeur de la charge économique et l'obligation légale d'assurance. en tout cas, le chemin était tracé, ainsi la loi 17 juillet 1898, n° 350 établit le Fonds national pour l'âge et la maladie des travailleurs.  L'assurance est établie sur des bases optionnelles, mais l'Etat remplace le pluralisme des sociétés d'entraide par un sujet communautaire, contrôlé et subventionné, capable de promouvoir une mutualité généralisée pour la capacité potentielle d'utiliser les techniques d'assurance les plus modernes et pour la garantie offerte afin "d'assurer au mieux" l'épargne En Italie la loi 17 juillet 1890, n° 6972, détermine un changement significatif dans la situation de l'Etat, à condition que toutes les œuvres qui ont pour but de protéger la personne morale, toute autre institution de bienfaisance publique, devienne "l'organisme d'entraide".  Le XIXe siècle s'est donc terminé avec la naissance de la sécurité sociale et de l'assistance sociale dans notre pays.

Visiter le site : https://123vie.ch/questions-frequentes/protection-famille/


Dernière mise à jour :

Coordonnées : Route Aloys Fauquet 73, 1003, Lausanne