X/5
18

Avenue des voyages

voyages-exception-Montréal

Un des Voyages d’exception : Vers la célèbre ville de Montréal

A  première vue, Montréal est apparenté à une grande métropole américaine typique, par l’abondance de ses gratte-ciel et ses étendus avenues. A travers un voyage d’exception au Québec, la plus immense ville de la province, une ville qui conserve une originalité remarquable dans toute la région de l’Amérique du Nord, qui ne tient pas exclusivement au fait d’être francophone. Vous l'aurez compris cette célèbre  ville, ne se spécifie pas aisément. Cependant, tout le monde se met d'accord sur son coté séducteur et son atmosphère nonchalante. 

La ville de Montréal est une mosaïque de quartiers aux univers bien marqués, entre la région de l’Est francophone et la partie de l’Ouest anglophone. Cette ville ne manque  pas de rayonner au rythme des bistros et de ses restaurants d’ambiance assai décontracté. 

Voyage d’exception à travers un historique bien étoffé

La ville de Montréal fut bâtie en mille six cent quarante deux par un groupe religieux mené par l’officier français Paul Chomedey de Maisonneuve. Ils   fondent ensemble un protectorat baptisé Ville-Marie afin de christianiser les Indiens de la Nouvelle-France. Cependant il est vrai que Jacques Cartier la précéder en  passant dans cette région du nord de l’Amérique en mille cinq cent trente cinq, et pourtant la métropole ne fut instaurée  réellement qu’avec Paul de Chomedey.

En 1760, la grande Bretagne s’empare de la ville et une grande masse de nouveaux arrivants dans un voyage d’exception qui commença de l'Angleterre, de l’Irlande et de l'Écosse viennent s’installer à Montréal. Le Traité de Paris en 1763 octroi la Nouvelle-France à l’empire britannique. Au milieu du dix neuvième siècle,  la ville de Montréal enregistre  58 000 résidents avec une grande majorité anglophones. La métropole connaît un véritable progrès économique, spécialement grâce à la structuration du réseau de chemin de fer. Dans les années mille huit cent quatre vingt, de nouvelles vagues d’allogènes Russes, Juif et Italiens, viennent s’acclimater avec la population de la ville. Le début du vingtième siècle est souligné par la grande majoration du taux de chômage. Les années mille neuf cent cinquante sont marquées par l’évolution du secteur bancaire, depuis,  Montréal s’affiche comme le centre financier du pays. En mille neuf cent soixante dix, Montréal décompte plus que 2 000000 occupants. Plusieurs programmes de développement de grande ampleur sont entrepris : la fondation du sous sol de  la ville, le déploiement du grand réseau métro… La ville  programme des événements importants qui embellie le décor montréalais : les Jeux Olympiques de mille neuf cent soixante seize, l'Exposition universelle… Dans la seconde moitié du vingtième siècle,  la ville de Montréal se fait prendre son titre de métropole du Canada par la capitale de la province de l'Ontario Toronto.

Visiter le site : http://www.avenuedesvoyages.fr


Dernière mise à jour :