X/5
15

Sidi Bou Said

Sidi-Bou-Said

C´est un épatant point de vue, d´où l´on peut admirer, sans jamais s´s'ennuyer,  l´un des plus beaux paysages dans le monde, la ville de Sidi Bou Said. C´est particulièrement une atmosphère spécifique, un certain enchantement qui a ensorcelé, fasciné, conquit historiens, musiciens et artistes de tous continents...  La vie à l’extérieur est paisible, signe d’une vie intérieure plus soutenue. Avant d’explorer la ville, grand endroit mystique, il faut se laisser acclimater par l’atmosphère d’ardeur qui domine la ville. Sidi Bou Saïd, c’est d’abord une côte au bord duquel Carthage bâtissait un port.  A l’espacement de la domination arabe, l´emplacement  est choisi pour la  construction et la fondation d´un monastère renforcé...

De l’appellation d’un saint « Bou Said », la ville bâtie sur une colline qui domine Carthage, donnant sur la méditerrané. Pour son emplacement géographique assai avantagé, les antiques civilisations, en partant par les Romains, l'ont désigné pour en faire une forteresse. Il convient de souligner ici que CARTHAGE la ville bâtie par les Phéniciens en huit cent quatorze avant J.C.est n’est qu’à 3 km de la ville, cette fameuse montagne à longtemps jouer le rôle du fortin jusqu'au douzième  siècle. Elle présentait un levier de sureté, de sécurité et de protection pour Carthage la phénicienne, puis longtemps après, de Tunis depuis la conquête Arabe jusqu'au douzième siècle, concordant à peu près à l’implantation des Hafsides dans le berbère oriental (la Tunisie d’aujourd’hui). Cette petite montagne se baptiser " le Phare de Carthage " puis après la venue des arabes, on la nommait " Djebel el Marsa " puis " Djebel el Manar " et depuis à la fin du vingtième siècle cette dernière désignation fut substituée solennellement par " Sidi Bou Said " lors de la célébration communautaire en mille huit cent quatre vingt treize. Sidi Bou Said doit donc son appellation à un sage nommé Abou Said.

Sidi Bou Said : Une œuvre architecturale

Les habitations, d’une blancheur étincelante à la forme monumentale si célèbre, côtoient des avenues tortueuses, où se balader dans la soirée est un véritable bonheur. L’ambiance dans laquelle se trouve Sidi Bou Said, timbrée de nostalgie et d’atmosphère religieuse, concède au vacancier la sensation de se trouver dans un endroit où le temps s’est figé. Se détendre un instant dans le Café des Nattes, célèbre endroit emblématique de Sidi Bou, puis monter à la galerie du Phare, qui propose un panorama grandiose assai remarquable sur la méditerrané et ses rivages. Ce parcours, suivi par les voyageurs, vénéré depuis des temps anciens, peut finir par une soirée au Café Sidi Chebâane, où le coucher du soleil est l’exhibition la plus magique qu’elle soit donnée à un touriste.  

Visiter le site : http://www.darsaid.com.tn


Dernière mise à jour :