X/5
17

Le fléau qu'est la punaise de lit

Votre exterminateur à Montréal

S’il est un fléau qui ne cesse de faire parler de lui, c’est celui qui concerne les invasions de punaises de lits dans notre quotidien.

Pour aller plus avec ce sujet, nous avons joint R. Lessard, exterminateur à Montréal, membre de l’AQGP et fervents participants aux congrès professionnels annuels de la profession.

R. Lessard nous affirme qu’un appel à l’aide à son entreprise de gestion parasitaire concerne la Cimex Lectarius… l’autre étant pour les fourmis en été ou les souris à l’automne.

La gestion parasitaire voit les nuisibles se suivre au rythme des saisons sans jamais prendre de vacances.

Le fait est que la punaise de lit semble n’avoir que deux besoins: se nourrir de sang et se multiplier. Alors qu’elle est capable de vivre plus de deux mois sans se nourrir, elle se reproduit à un rythme effréné. Cet insecte étant victime de priapisme, elle est capable de s’accoupler 200 fois par jour tandis que le cycle de reproduction peut être réduit à deux mois, toutes étapes incluses (gestation, œuf, état larvaire) pour voir des grappes de 10 à 30 individus prêtes prendre la relève de l’occupation des lieux..

Une présence mondiale à cause du tourisme

La punaise de lit est partout:

  • Hôtels, auberges de jeunesse, guesthouse, quelle que soit sa catégorie ;

  • Avions ;

  • Trains, autobus, bateaux de croisière ;

  • Maisons et appartement ;

  • Résidences de personnes âgées ;

  • Foyer divers ;

  • Et même chez vous naturellement.

Cette omniprésence montre qu’elles voyagent dans les valises et passent les frontières sans déclarer leur présence ni présenter de visa. La démocratisation du voyage participe énormément à cette migration permanente de l’insecte.

Une fois dans un appartement, c’est tout l’immeuble qui risque l’infestation, car il leur est facile de circuler à travers les différentes gaines techniques (réseau électrique, plomberie, ventilation, etc.)

Une lutte complexe

Au fil du temps, la punaise a démontré qu’elle s’adapte et résiste aux insecticides pourtant spécifiquement élaborés contre elle.

Sa capacité à se cacher dans des recoins invisibles (penser aux boîtiers d’interrupteurs ou prises de courant) fait d’elle un fantôme, qui ressurgit après le passage du spécialiste et un fléau pour qui en est victime.

C’est donc l’un des nuisibles les plus difficiles à éliminer et les douleurs plus inconfortables qu’il provoque aux victimes le rendent aussi détestable que repoussant.

L’exterminateur met en place de nombreuses mesures d’éradication et de protection, accompagnées de conseils de préventions, mais il sait que deux à trois interventions seront minimalement nécessaires.

Au Québec, nulle compétence certifiée n’est requise pour s’installer en gestion parasitaire. Même si cela ne durera pas [un cursus de formation avec examen de certification est à l’étude].

En attendant, si vous êtes victime des punaises de lits, préférez choisir l’expérience de terrain, la confiance des consommateurs et la réputation d’une entreprise de gestion parasitaire présente depuis plus de vingt ans à Montréal.

Visiter le site : https://abasprixextermination.com/


Dernière mise à jour :

Coordonnées : 142 rue Sinclair, J5Y2E5, Répentigny
TEL : 5148354131