31

Plombier à Paris

Trouver un bon plombier dans la région parisienne

Le métier de plombier à Paris

« Nous devons avoir du respect pour nos plombiers et nos philosophes, sinon, comme nos tuyaux, nos théories prendraient l’eau » disait John W. Gardner. En effet, une fuite ne se prévoit pas et n'attend pas. Un robinet qui fuit, un évier bouché, un chauffe-eau en panne, et même dans les travaux de seconde œuvre en bâtiment, on a toujours besoin d'un plombier.

Des prestations variées dans la plomberie

Il faut savoir que le plombier, aussi appelé installateur sanitaire de nos jours a pour mission les tâches suivantes

  • Installation, réparation et entretien complet des canalisations d'une maison, d'un appartement ou d'un local professionnel.
  • Installation de toutes sortes de système de chauffage par exemple au fuel, au bois ou encore les panneaux solaires
  • Précisons que le plombier travaille tant chez les particuliers qu'en milieu industriel dans les petites et grandes entreprises. Il fait souvent les installation initiales des sanitaires dans les bâtiments neufs.

Le rôle d’un plombier 

Précisons que le rôle d’un plombier ou installateur sanitaire est de faire arriver l’eau potable et le gaz jusqu’aux équipements qui en font usage que cela soit pour un usage privé dans le cadre de la vie de famille ou professionnel pour les industries. Le plombier a un rôle précis, i ldoit par exemple calculer les volumes et les débits, dessiner le réseau qu’il va mettre en place, préparer à 100% les tuyauteries et les canalisations d’arrivée et de sortie des eaux usagées. Une fois l’installation terminée, il effectue la mise en fonctionnement puis les réglages, tout en sachant qu'il lui sera très fréquemment demandé de prendre en charge un contrat de maintenance. Selon l'usage prévu il tient aussi un rôle de conseil important en partageant son expérience auprès de sa clientèle.

Les compétences requises d’un plombier

La profession requiert une bonne condition physique, mais aussi une capacité à analyser la situation et à choisir la bonne méthode d'intervention selon les cas qui peuvent se révèler très complexes à prendre en charge. Le plombier doit être capable de fournir un devis détaillé pour chaques intervention ce afin d'être clair sur les frais d'une intervention d'urgence par exemple.  Il doit faire preuve de rapidité d'analyse pour trouver la bonne solution rapidement à un wc bouché, une baignoire qui ne se vide plus ou face à un problème de canalisations bouchées en milieu industriel.

Comment repérer un plombier avec un label de qualité

Pour exercer ce métier, il faut un diplôme reconnu. Un panel de sites internet propose des plombiers sérieux et dignes de confiance. Ces professionnels doivent être impérativement notés au Registre des Commerces. C'est un gage positif pour les futurs clients. La société DESA services travaille pleinement sa réputation en faisant en sorte d'obtenir le maximum de satisfaction de sa clientèle. Il est sûr qu'un client content en ramène 2 à 3 dans l'année et qu'un client mécontent vous en fait perdre 10. N'hésitez pas à prendre contact pour toutes installations initiales ou répration de plomberie à faire d'urgence à toutes heures de la journée !

Desa services Paris c'est de multiple spécialités outre les urgences de plomberie :

  1. Le broyeur d'evier vous connaissez ?

    Destiné à éliminer les déchets de cuisine en les broyant finement pour les évacuer avec les eaux ménagères, le broyeur s'est généralisé en Amérique du Nord et conquiert une clientèle de plus en plus importante de ce côté-ci de l'Atlantique. Cet appareil, qui peut être facilement posé par un bricoleur soigneux, permet l'élimination complète de déchets qui autrement pourrissent dans le siphon : c'est donc un auxiliaire d'hygiène appréciable. ANATOMIE D'UN BROYEUR Bouchon, joint en caoutchouc,flasque,bride, vis de liaison, chambre de broyage, lames de broyage, sortie du broyeur, siphon, évacuation Précautions d'emploi : Le broyeur « n'avale » : certains débris peuvent non seulement le bloquer et donc provoquer l'engorgement de l'évacuation, mais également endommager les lames de broyage.

    Ne laisser aucun débris solide s'engager dans la chambre de broyage : morceaux de vaisselle, capsules métalliques ou en plastique, gros bouts d'os, etc.

    Ne lui confiez pas de gros morceaux de déchets gluants (graisse animale), compacts (tendons, couenne) ou très fibreux. •Faites couler l'eau froide pendant toute la durée de son fonctionnement, afin d'éviter la formation de bouchons. Précautions d'implantation Le broyeur doit être installé de manière à ne pas gêner son fonctionnement et à faciliter l'écoulement des effluents. • La sortie du broyeur doit être placée suffisamment haut pour assurer une pente d'écoulement qui ne doit jamais être inférieure à 6 cm/m. • Aucun objet, surtout métallique, ne doit venir appuyer sur le corps du broyeur. • Prévoyez une aération suffisante du placard sous évier, de manière à éviter un échauffement excessif du moteur de l'appareil lors d'usages prolongés. •Laissez sous l'appareil un espace suffisant pour déposer son bloc-moteur pour l'entretien périodique ou le décolmatage éventuel de la chambre de broyage. Le branchement électrique Les broyeurs sont constitués de deux éléments, assemblés par des clips ou des vis : un bloc de broyage supérieur et le bloc-moteur étanche à la partie inférieure. • La différence principale concerne le mode de démarrage. Les broyeurs les plus simples comportent un commutateur électrique et les plus évolués démarrent automatiquement dès que du liquide chargé pénètre dans la chambre de broyage. • Les appareils les plus performants sont protégés contre les risques de blocage grâce à un interrupteur à déclenchement thermique coupant l'alimentation du moteur si celui-ci se trouve bloqué. Ils ont aussi la possibilité de marche arrière pour dégager un débris bloquant les lames de broyage. • Le raccordement électrique s'effectue par un cordon à trois conducteurs de 2,5 mm2 (phase+neutre+terre). Ce cordon doit toujours être relié sur une boîte de raccordement étanche, placée à plus de 1 m du bord d'un bac d'évier métallique et à plus de 1,50 m du robinet. Attention : le raccordement par fiche, même à trois broches, utilisé par certains appareils anciens, est strictement prohibé L'alimentation de l'appareil doit être protégée par un disjoncteur différentiel haute sensibilité. Le raccordement mécanique Les divers appareils ont 30 à 40 cm de haut et 15 à 20 cm de diamètre, avec des orifices standardisés : 90 mm pour l'orifice supérieur raccordé à la bonde d'évier et 38 mm pour l'orifice d'évacuation vers le siphon, plus éventuellement un orifice pour raccordement du trop-plein. Certains appareils comportent en outre un orifice pour le branchement de l'évacuation d'un lave-vaisselle. •Si l'évier a une bonde de 60 mm de diamètre (cas le plus fréquent), une adaptation est indispensable. Il faut élagir l'orifice, au moyen d'une scie-cloche, par exemple, dans le cas d'un évier en inox ou en résine de synthèse ; vous pouvez aussi monter un réducteur 90/60 mm dans le cas d'un évier en grès. •Le siphon d'origine est normalement déposé et remonté sur la sortie du broyeur. Mais il peut s'avérer nécessaire de le remplacer par un siphon à coude ou à bride, moins sensible au colmatage, ou du moins plus facile à désengorger. • La canalisation d'évacuation doit avoir une pente et une configuration adaptée à ce type d'effluents, afin d'éviter l'accumulation de bouchons. Pour cela, il faut supprimer les coudes directs, les remplacer par des éléments courbes de grand rayon et réorganiser le réseau d'évacuation si la pente est inférieure à 6 cm/m, en visant une pente optimale de 8 cm/m. L'évacuation de trop-plein peut être maintenue si elle est directement raccordée à la base de la bonde (en amont du siphon). Le raccordement du trop-plein avec l'orifice spécial prévu sur certains broyeurs s'effectue au moyen d'une tuyauterie flexible. Si vous utilisez fréquemment l'évier rempli d'eau pour laver des légumes, mieux vaut relier le trop-plein au broyeur.

    En principe, le broyeur ne s'adapte que sous un seul des bacs d'un évier double, en principe le plus grand. L'adaptation à deux bacs continus nécessiterait une canalisation comportant deux « S » venant des bondes, raccordées sur une « culotte » dont la sortie s'adapterait à l'entrée de l'appareil. Il s'agit là d'un dispositif assez complexe à réaliser et nécessitant de plus une hauteur sous évier importante, sans omettre la nécessité que l'orifice d'évacuation du broyeur se trouve à une hauteur permettant de respecter la pente optimale de la tuyauterie d'évacuation. S'il n'est pas raccordé directement au broyeur, le trop-plein doit l'être sur la canalisation de sortie de l'appareil, en amont du siphon.  

     

  2.  

     

Visiter le site : http://www.chauffagisteplombier.paris/


Dernière mise à jour :

Coordonnées : 58 avenue de Versailles, 75016, Paris
TEL : 0145270733