5.00/5
42

Clinique Bellefontaine Lausanne, augmentation mammaire avec implants

Augmentation mammaire

L'augmentation mammaire fait partie des prestations les plus demandées en chirurgie esthétique en Suisse, notamment sur Lausanne. C'est un projet qui doit être bien pensé pour obtenir une totale satisfaction à la fin de l'opération

Augmentation mammaire avec implants ?

  • Correction des défauts de la poitrine >>Redécouvrez votre féminité avec des seins plus gros. Sentez-vous à l'aise grâce à un décolleté prospère, tonique et ferme. L'augmentation mammaire est une procédure chirurgicale qui permet de corriger les défauts des seins qui sont naturels ou dus au vieillissement, à la grossesse ou à d'autres facteurs. L'opération consiste en l'insertion d'implants mammaires qui rendent la poitrine plus pleine et plus ferme.
  • Augmentation mammaire >> L'augmentation mammaire est pratiquée en cas de seins petits, de forme irrégulière ou particulièrement tombants. L'opération permet d'augmenter le volume de la poitrine et de la remodeler afin de rétablir les bonnes proportions avec le reste du corps. Afin d'obtenir un résultat satisfaisant, le chirurgien devra choisir les implants les plus adaptés aux besoins du patient. Le médecin choisira ensuite l'intervention chirurgicale à pratiquer.

Questions et réponses sur l'augmentation mammaire

L'augmentation mammaire est une opération visant à augmenter le volume du sein et consiste essentiellement en l'implantation d'une prothèse à l'intérieur de celui-ci. DES CHOSES UTILES À SAVOIR SUR L'INTERVENTION DE

L'augmentation mammaire est l'une des opérations les plus demandées en chirurgie esthétique. OÙ

L'opération d'augmentation mammaire est réalisée en salle d'opération en présence d'un anesthésiste, généralement sous anesthésie générale, et dure environ une heure et demie. CE QU'IL FAUT FAIRE AVANT L'OPÉRATION

  1. Arrêtez de prendre de l'aspirine et des anticoagulants au moins 10 jours avant l'opération.
  2. Arrêtez de prendre des contraceptifs oraux un mois avant l'opération.
  3. Cessez de fumer au moins 15 jours avant l'opération.
  4. Effectuer un examen des seins (ECT et/ou mammographie).
  5. Effectuer des tests hématochimiques (normes d'hémostase, fonction rénale et hépatique, structure de la coagulation, antithrombine III).
  6. Faites une radiographie du thorax.
  7. Effectuer un ECG.
  8. Obtenez un soutien-gorge de soutien.
  9. Se procurer à l'avance les médicaments nécessaires pour la phase post-opératoire (comprimés d'Augmentin, comprimés de Meliven Plus, comprimés d'extranase, gouttes de Toradol).

Assurez-vous d'avoir une personne disponible qui peut vous accompagner chez vous même en cas d'intervention chirurgicale sous hôpital de jour ou sous anesthésie locale, car il n'est pas prudent de conduire dans les premières 24 heures. EN QUOI CONSISTE L'INTERVENTION

Après une conception préopératoire précise et après avoir évalué certaines mesures, une incision cutanée est pratiquée, la profondeur souhaitée est atteinte, une poche est créée où la prothèse est implantée, un drain est placé pour éviter l'accumulation de sang, les tissus sont suturés en plusieurs couches jusqu'à la peau qui est fermée par une suture intradermique.

Il existe de nombreuses variations de techniques et de matériaux, par souci de concision, je vais en décrire les points principaux :

Les voies d'accès, c'est-à-dire l'endroit où l'incision est faite : - Périaréolaire - la prothèse est introduite par une incision de quelques centimètres dans le contour de l'aréole, à la limite de la zone pigmentée. - Sottomammaire - la prothèse est introduite par une petite incision de quelques centimètres dans la gorge du sein. - Axillaire - la prothèse est introduite par une incision placée sous l'aisselle (cette technique est peu utilisée). Plan de positionnement de la prothèse. - Submusculaire - la prothèse est placée sous le grand muscle pectoral. - Subglandulaire - la prothèse est placée sous la glande mammaire et au-dessus du muscle grand pectoral. - Technique sous-fasciale - la prothèse est placée sous l'aponévrose du muscle grand pectoral. - Technique mixte - la prothèse est positionnée en partie sous la glande et en partie sous le muscle.

Forme de la prothèse : - Tour - Anatomique - en forme de goutte.

Surface de la prothèse : - Lisse - actuellement peu utilisé. - Ridé - il présente une rugosité particulière appelée texturation, c'est le type le plus utilisé et il donne plus de garanties que le lisse, notamment contre la contracture capsulaire, qui est l'une des complications les plus redoutées de cette intervention. - Revêtement de polyuréthane - ce type de revêtement, qui se trouve à l'extérieur de la prothèse en silicone, garantit une probabilité moindre de formation de contracture capsulaire au fil du temps.

Contenu de la prothèse - le silicone - certainement le matériau le plus utilisé ; le type de silicone utilisé est organisé en un gel spécial grâce auquel la cohésion est garantie dans le temps la performance esthétique et minimise la possibilité de fuite de ce dernier en cas de rupture de la prothèse - solution saline - largement utilisée jusqu'à récemment aux États-Unis en raison de l'interdiction de l'utilisation du silicone, actuellement autorisée par la FDA également dans ce pays. - hydrogel - peu utilisé - (d'autres types de contenus ont été testés au fil des ans avec de très mauvais résultats)

En fonction de la situation individuelle, d'autres procédures peuvent être nécessaires, telles que l'ablation d'une partie de la peau autour de l'aréole, un lifting des seins (pessi) ou un remaniement interne de la glande mammaire.

En cas de douleur et de gonflement postopératoires, nous recommandons l'utilisation de :

  • Lixidol (ou Toradol) en flacons (1 flacon intramusculaire selon les besoins) ou en gouttes (10-20 gouttes selon les besoins)
  • Comprimés d'extranase (2 comprimés le matin et 2 le soir)
  • Comprimés Meliven Plus (2 comprimés par jour toutes les 12 heures pendant 5 jours, puis 1 par jour pendant 20 jours supplémentaires).

L'antibiothérapie commence au bloc opératoire et doit être poursuivie pendant au moins six jours supplémentaires (en général, des comprimés d'amoxicilline avec acide clavulanique sont prescrits : comprimés d'augmentateur, 2 comprimés par jour toutes les 12 heures après les repas).

Ne fumez pas pendant les 30 jours qui suivent l'opération.

La présence de fièvre dans les premières 24-48 heures (37°-38°C) doit être considérée comme normale, mais doit être signalée au chirurgien.

À la fin de l'opération, dans la plupart des cas, deux drains sont positionnés, qui sortent de sous l'aisselle ou de la cicatrice utilisée pour insérer la prothèse ; ils sont retirés au bout de 24 à 48 heures, ou selon les conseils du chirurgien.

Pendant les premiers jours post-opératoires (10-15 jours), il est absolument interdit de soulever des poids et/ou d'effectuer des mouvements avec la seule aide des bras ;

La sensation de tension musculaire au niveau des seins et pendant les mouvements des bras doit être considérée comme normale.

La récupération de la sensibilité au niveau de l'aréole et du mamelon sera progressive (min 5-6 jours - max 1 an), rarement permanente.

Après environ 10-15 jours, il est conseillé de masser les seins avec les modalités et les produits indiqués par le chirurgien, mieux si l'on utilise un drainage lymphatique.

À la fin de l'opération, des élastiques de compression sont placés dans la région du sein, qui, selon l'avis du chirurgien, sont retirés et remplacés par un soutien-gorge de soutien après 24-72 heures.

Si, au cours des premiers jours, vous ressentez la présence d'un durcissement soudain d'un sein avec un gonflement accentué, informez immédiatement le chirurgien.

Jusqu'au premier contrôle, il ne sera pas possible de prendre une douche et en tout cas pas avant la guérison complète des incisions d'accès chirurgicales.

Le soutien-gorge qui le contient doit être porté pendant environ 60 jours.

Il est conseillé de ne pas conduire de véhicule avant que la force musculaire de la région du sein ne soit complètement rétablie (environ 2 à 3 semaines).

Évitez absolument les comportements ou activités susceptibles de provoquer un traumatisme thoracique.

Évitez l'exposition au soleil et aux lampes de bronzage pendant environ 2 à 3 mois.

Le résultat "définitif" est obtenu progressivement et en tout cas pas avant 30-60 jours.

La patiente, après une opération d'augmentation mammaire, est, dans tous les cas, obligée de se soumettre à des examens de contrôle des seins en fonction de son âge et des indications des programmes de dépistage de prévention ; après une opération d'augmentation mammaire, il est conseillé d'intégrer la mammographie numérique à l'IRM, conformément aux conseils radiologiques si nécessaire.

Le chirurgien établit la fréquence des contrôles postopératoires et, dans tous les cas, le patient doit être informé rapidement de la présence ou de l'apparition de situations "anormales".

LES COMPLICATIONS POSSIBLES

Les complications possibles sont les suivantes

  1. générales liées à l'anesthésie, rares chez les sujets en bonne santé ;
  2. localement : saignement, hématome, sérome (accumulation de liquide), infection, mauvais positionnement de la prothèse, cicatrice pathologique, contraction capsulaire ; en outre, après un certain temps, voire de nombreuses années, suite au vieillissement des tissus de la zone du sein, il est possible que l'aspect du sein ne soit plus agréable et qu'il soit nécessaire de procéder à une nouvelle opération.

 

 

Visiter le site : https://www.belle-fontaine.ch/fr/traitement/augmentation-mammaire-avec-implants/


Dernière mise à jour :

Coordonnées : Rue Belle Fontaine 2, 1003, Lausanne
TEL : +41 21 601 33 33